Lausanne, le 27 mars 2019

Texte en hommage à Marc Jaccard

pour l’Association des Amis du Château de Prangins

Dès le début de son mandat de syndic de Prangins, en janvier 1982, Marc Jaccard a témoigné un vif intérêt au projet du Musée national d’installer son siège au Château de Prangins. Les premiers contacts avec la responsable du projet, fraîchement nommée elle aussi, se sont avérés très fructueux et ont montré une grande convergence de vues, par exemple sur la question d’ouvrir le plus rapidement possible le parc du Château à la population pranginoise.
Dans les années qui ont suivi, cette collaboration est devenue étroite et Marc Jaccard a été un soutien constant, ferme et convaincu dans les différentes étapes de la réalisation. Il était l’interlocuteur idéal sur lequel on pouvait toujours compter et s’appuyer.

C’est au début des années 1990 que Marc Jaccard a lancé l’idée de créer une Association des Amis du Château de Prangins, avant l’ouverture du Musée, pour sensibiliser le public, donner consistance au projet et ouvrir un chemin aux futurs visiteurs. Ce fut chose faite en automne 1992, avec quelques personnes sensibles à cette cause, qui se sont empressées d’actionner leurs réseaux personnels et professionnels. Un « comité d’honneur » composé de personnalités en vue a également contribué au rayonnement de cette toute nouvelle Association. En 1998, à l’ouverture du Musée, sous la présidence de Michelle Schenk qui avait succédé à Marc Jaccard, le chiffre de 1000 membres était atteint.
C’est aussi Marc Jaccard qui a été le rédacteur du Bulletin, charge qu’il a assumée avec grand engagement.

Marc Jaccard a été un président infatigable : non seulement il avait donné l’impulsion, mais il a porté l’Association avec dévouement, énergie, rigueur, persévérance et un enthousiasme indéfectible. Tout récemment encore, le 7 mars 2019 lors de l’Assemblée des Amis, il est intervenu pour rappeler la place importante du Château de Prangins dans le Groupe des Musées nationaux.

Soulignons que c’est également Marc Jaccard qui a amené la proposition de fêter les 10 ans de l’Association en publiant le texte intégral du Journal du Baron de Prangins. Cette entreprise de longue haleine a été menée à bien grâce au soutien de l’Association ; le Journal édité en 3 volumes est devenu un document essentiel parmi les écrits personnels de la fin du XVIIIème siècle.

L’Association des Amis et le Musée national suisse - Château de Prangins doivent beaucoup à Marc Jaccard et conserveront à son égard une immense reconnaissance.

Chantal de Schoulepnikoff